savoir traditionnel autochtone

SAVOIR TRADITIONNEL AUTOCHTONE ET L’ENSEIGNEMENT DES MATHÉMATIQUES

La récente Commission de vérité et de réconciliation du Canada: Appels à l’action (2015) propose plusieurs recommandations pour les éducateurs et les conseils scolaires.  L’adoption de ces recommandations pour l’apprentissage des élèves des Premières Nations, Métis et Inuit est en cours.  Du progrès fût réalisé pour la majorité des matières d’étude et plus particulièrement en ce qui a trait aux ressources du Ministère de l’Éducation de l’Ontario.  L’enseignement et l’apprentissage des mathématiques est sans aucun doute l’un des domaines où le savoir traditionnel autochtone est peu maîtrisé.  Les enseignants sont peu formés- les défis sont répandus et existent dans les classes situées sur les réserves et à l’extérieur de celles-ci.  L’objectif de cette C.P. est de faire progresser l’apprentissage des mathématiques pour les élèves des Premières Nation, Métis et Inuit en s’appuyant sur des moyens qui ont été identifiés par le biais de technologies et de design traditionnels.  De plus, la C.P. souhaite élargir la perspective des éducateurs afin d’approfondir leur compréhension des bienfaits de l’intégration des connaissances autochtones au sein de leurs pratiques pédagogiques.  Les membres de cette C.P. seront composés, entre autres, de leaders des communautés autochtones, d’aînés et/ou de gardiens des savoirs traditionnels.

MEMBRES

Co-leads

First Nations, Métis & Inuit Education Association of Ontario (FNMIEAO), Trent University, & York Region DSB.

Membres

Greater Essex County DSB, Durham DSB, Dufferin-Peel Catholic DSB, Kawartha Pine Ridge DSB, Rainy River DSB, Peterborough, Victoria, Northumberland and Clarington Catholic DSB, Kengjewin Teg Education Institute (KTEI), Queen’s University,  OISE/Jackman Institute, Ontario English Catholic Teachers Association (OECTA), Ontario Association for Mathematics Education (OAME), Ontario Mathematics Coordinators Association (OMCA), Ontario Secondary School Teacher’s Federation (OSSTF), Ontario Teacher’s Federation (OTF), & TVO.

Partenaires

Kelly Bairos (KNAER Secretariat), Katina Papulkas (TVO), Karen Bridson (TVO), Leah Kearney (TVO).

PLAN DE MISE EN OEUVRE

FNMIEAO

  • Coordonner le réseau de la C.P.
  • Offrir un soutien aux membres
  • Animer des réunions
  • Appuyer l’établissement de liens avec les aînés, les gardiens des savoirs traditionnels autochtones, etc.
  • Participer et présenter des ateliers à OAME et WIPCE

Trent University

  • Appuyer FNMIEAO en concertation avec la C.P.;
  • Jouer un rôle actif au niveau de l’organisation et des communications afin d’appuyer le FNMIEAO et les autres partenaires impliqués dans cette C.P.

Greater Essex DSB

  • Poursuivre les enquêtes collaboratives axée sur les apprenants autochtones.  
    • Ces enquêtes collaborative impliquent 6 écoles.  Les enquêtes sont auto-dirigées avec l’appui de conseillers pédagogiques du siège social.  Chaque équipe collaborative se concentre sur une question d’enquête unique au contexte qui caractérise les élèves, l’école et sa communauté.

KTEI

  • Continuer à offrir un cours portant sur la construction de loges;
  • Poursuivre l’élaboration de cours au sujet des liens entre les savoirs traditionnels autochtones et les mathématiques;
  • Collaborer avec les communautés, les élèves et les parents des Premières Nations pour insister sur l’importance des liens entre les savoirs traditionnels autochtones et les mathématiques.

OISE

  • Travailler en collaboration avec les leaders Anishinaabe en éducation, les enseignants du Seven Generations Education Institute et du Rainy River DSB ainsi qu’avec les élèves et les familles qu’ils desservent.
  • En partenariat avec les élèves et les enseignants, participer à une enquête visant la mise à l’essai d’une approche intégrée des mathématiques, des sciences et de la cartographie afin de sensibiliser les participants aux avis d’ébullition et de non-consommation d’eau dans les communautés des Premières Nations.

Queen’s University

  • Travailler en collaboration avec les étudiants à la formation de l’enseignement pour l’élaboration de ressources au sujet des mathématiques dans un cadre autochtone qui appuieront les programmes offerts sur le campus et au sein de la communauté (KTEI et SGEI).
  • En collaboration avec des chercheurs appartenant à d’autres institutions, poursuivre le travail entamé dans le domaine des connaissances mathématiques autochtones et l’enseignement des mathématiques.